Combien touche un retraité pour son troisième pilier?

La Suisse est mondialement reconnue pour son chocolat, ses montres et son système de prévoyance unique en son genre. Avec un dispositif tripartite bien rôdé, la question de la rente de vieillesse est au cœur des préoccupations de chaque résident en âge de travailler. Mais lorsqu'il s'agit de déchiffrer l'écheveau des piliers de prévoyance, nombreux sont ceux qui s'interrogent : combien toucherez-vous à la retraite avec ce système bien huilé? 

La rente AVS: fondation du système de prévoyance suisse

La Suisse, avec son système de prévoyance, assure un certain niveau de confort financier à ses aînés grâce à l'AVS ou Assurance Vieillesse et Survivants. Ce premier pilier constitue la base de la protection sociale pour tous les résidents. Cependant, une réalité s'impose : la rente AVS seule n'est généralement pas suffisante pour maintenir le même niveau de vie après la retraite. 

A lire aussi : Reconnaître et soutenir la communauté transgenre en ligne : conseils pratiques

Pour une analyse plus approfondie de ce que pourrait être votre pension de retraite, visitez https://gipe76.fr/troisieme-pilier-combien-toucherez-vous-a-la-retraite/

La rente du deuxième pilier: le complément professionnel

Le deuxième pilier, ou prévoyance professionnelle, vient en renfort du premier. Cette caisse de pension est obligatoire pour tout salarié gagnant plus de 21,330 CHF par an. Ce régime est donc la pierre angulaire de la prévoyance pour la majorité des travailleurs en Suisse.

A lire en complément : C'est quoi le statut administratif ?

Sa particularité réside dans son caractère contributif : plus vous cotisez, plus la rente sera conséquente. Il est cependant difficile d'estimer précisément la rente que vous percevrez, car celle-ci dépend de nombreux facteurs dont le montant de vos cotisations et la durée de celles-ci. En moyenne, l'accumulation des rentes du premier et du deuxième pilier vise à remplacer environ 60 % du dernier revenu pour un salarié ayant cotisé de manière continue.

La fiscalité: un facteur déterminant dans le choix de la prévoyance

Le montant maximal des contributions déductibles est revu annuellement. Pour l'année 2023, il s'élevait à 6,883 CHF pour les salariés et à 34,416 CHF pour les indépendants sans caisse de pension du deuxième pilier. Il est également important de considérer l'impôt à la source ainsi que l'impôt sur le retrait du pilier qui peut être significatif selon le montant épargné et le moment du retrait.

En conclusion: anticipez pour profiter

La prévoyance en Suisse est un système solide et fiable, mais qui nécessite une compréhension et une anticipation personnelles. La clé est de commencer tôt et de rester informé, afin de maximiser les avantages que le système suisse offre.